Vente immobilière à Linas : 3 signes qui montrent que votre acheteur n'est pas sérieux

Partager sur :

Lors d’une vente immobilière à Linas, le vendeur est amené à rencontrer différents types de clients lors des visites. C’est une étape qu’il ne doit pas négliger, car dès la première rencontre, il peut deviner si un client va donner suite ou non à la transaction. Voici quelques signes qui peuvent indiquer qu’un acheteur n’est pas sérieux. 

Une totale indifférence durant la visite

Lorsqu’un acheteur passe la porte du bien, il peut avoir diverses réactions. Il peut s’agir de surprise, de déception, de curiosité, d’intérêt, d’exaltation… Même si la réaction est assez négative, le vendeur sait qu’il veut réellement investir. Par contre, s’il affiche une totale indifférence en passant de pièce en pièce, ou de la désinvolture, on sait tout de suite que la visite n’aboutira à rien. Ce type de client a tendance à avoir le regard fuyant, les mains dans les poches ou les bras croisés tout au long de l’inspection. Il ne pose aucune question et se contente de regarder dans le vide. 

Le budget n’est pas défini

Une personne qui veut investir dans la pierre a déjà un budget précis en tête. Dans la majorité des cas, un plan de financement a même déjà été établi avec l’aide de son banquier, ce qui signifie qu’il ne lui reste plus qu’à trouver le bien idéal. Si le vendeur lui pose la question et qu’il ne peut avancer aucun chiffre, cela peut indiquer un curieux qui tâte seulement le terrain sans vraiment avoir l’intention d’acheter sous peu. 

Un projet incohérent

Un client arrive et s’intéresse aussi bien à des propriétés de 200 000 euros qu’à des biens de plus d’un million d’euros ? Peut-être a-t-il réellement les moyens de faire un gros investissement, mais peut-être aussi qu’il s’agit d’un rêveur qui n’a pas de projet vraiment clair. Il aime l’idée de visiter des biens, sans aucune intention d’acheter. Ce type de personnes peut évoquer le fait d’avoir déjà visité un grand nombre de propriétés sans trouver ce qu’il recherche.